mal-aise


mal-aise
Mal-aise. s. f. Incommodité, misere. Il est en malaise. mourir de malaise. Il vieillit.

Dictionnaire de l'Académie française . 1964.

Regardez d'autres dictionnaires:

  • mal·aise — /məˈleız/ noun 1 medical : a slight or general feeling of not being healthy or happy [noncount] The symptoms include headache, malaise, and fatigue. [singular] An infected person will feel a general malaise. a spiritual malaise 2 …   Useful english dictionary

  • aise — Aise, Voluptas, Semble qu il vienne de {{t=g}}iasis,{{/t}} id est, sanitas, primis literis transpositis. Hinc dicimus de eo qui non est plane sanus, Il est mal à son aise, Il est en mal aise, Il n est point à son aise. Ou de {{t=g}}aisios,{{/t}}… …   Thresor de la langue françoyse

  • aisé — aisé, ée (è zé, zée) adj. 1°   Qui se fait ou qui est sans peine. Tout deviendra aisé. Il est aisé de prouver. •   Il était aisé à la reine de faire sentir une grandeur qui lui était naturelle, BOSSUET Reine d Angl.. •   Il était encore plus aisé …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • aise — aise·weed; li·aise; mal·aise; …   English syllables

  • aise — 1. aise [ ɛz ] n. f. • XIIe; « espace vide à côté de qqn » XIe; lat. pop. °adjacens, subst. du p. prés. class. de adjacere « être adjacent, voisin » 1 ♦ État d une personne que rien ne gêne. « L aise en voyage, c est tout » (Flaubert). Loc. ÊTRE… …   Encyclopédie Universelle

  • aisé — 1. aise [ ɛz ] n. f. • XIIe; « espace vide à côté de qqn » XIe; lat. pop. °adjacens, subst. du p. prés. class. de adjacere « être adjacent, voisin » 1 ♦ État d une personne que rien ne gêne. « L aise en voyage, c est tout » (Flaubert). Loc. ÊTRE… …   Encyclopédie Universelle

  • aise — (ê z ) adj. 1°   Qui a de l aise, qui est content. Combien il sera aise, en apprenant cette nouvelle ! Je suis aise que vous ayez réussi. Cela me rend fort aise. •   On peut juger si Camille était aise, LA FONT. Court.. •   Elle était aise de… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • MAL — Le propre du mal tient en ceci qu’il ne peut être nommé, pensé, vécu qu’en relation avec une certaine idée du bien. Qu’il n’y ait pas de bien en soi, que ce que les hommes appellent le bien soit relatif aux situations et aux cultures, et le mal… …   Encyclopédie Universelle

  • mal — mal, ale (mal, ma l ; au pluriel, maux, qu on prononce mô ; l x se lie : des mô z affreux) 1°   Adj. Quinuit, qui blesse. 2°   S. m. Ce qui nuit, ce qui blesse. 3°   La part de mal qui, aux yeux de l homme, règne dans l univers. 4°   Ce qui est… …   Dictionnaire de la Langue Française d'Émile Littré

  • mal à l'aise, mal à son aise — ● mal à l aise, mal à son aise éprouver une impression de gêne physique ou psychologique …   Encyclopédie Universelle


Share the article and excerpts

Direct link
Do a right-click on the link above
and select “Copy Link”

We are using cookies for the best presentation of our site. Continuing to use this site, you agree with this.